Hapax

Un "hapax", (du grec hapax, une fois) est un mot, une forme dont on n'a pu relever qu'un exemple ; c'est un "vocable n'ayant qu'une seule occurrence dans un corpus donné"

Mais bon ! À partir du moment où le mot est réécrit, est-il toujours un hapax ?

Quelques exemples :

"Infinitéisme", croyance en un Dieu infini, à la fois actif et passif, spontané et matériel (...) 
"M. Franck affirme que cet infinitéisme n'est autre que le panthéisme" (VIGNY, Journal poète, 1862, p. 1372).

"Lilialement" d'une manière liliale ( lilial, qui a la blancheur du lis). "Ils avaient, dans des corps différents, des âmes pareilles et des esprits lilialement jumeaux" (MIRBEAU, Journal d'une femme de chambre, 1900, p. 203).

"Ptyx"
"Sur les crédences, au salon vide: nul ptyx,
Aboli bibelot d'inanité sonore,
(Car le Maître est allé puiser des pleurs au Styx
Avec ce seul objet dont le Néant s'honore.)"
Stéphane Mallarmé

"Vouleur"
Ce vouleur terrible, ce travailleur à outrance, se bat nuit et jour avec une créature qui est sa compagne de foyer et de lit! (VALLÈS, J. Vingtras, Insurgé, 1885, p. 300).

"Firnule", 
"forcément firnule" (Marguerite Duras)

Mitorquer
"Une seule instance de ce verbe semble se trouver dans cette lamentable page. Semble signifier "rétorquer à mi-voix" "(Alain Rey)

"Blanditieuse"
"La barbe d'un docteur blanditieuse et drue" (Dans un poème de Marcel Proust)

Source1

Source2

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×